MUM TO BE PARTY N°16

Princesse Pia - Mum to be party

Il y a 2 mois j’ai assisté à la 16ème Mum to be Party à Paris !

La Mum to be party je vous en avais déjà parlé ici, j’avais eu la chance d’y participer pour Baby n°1 et même d’animer un atelier mode en partenariat avec la marque de vêtements de grossesse Séraphine. Un très joli souvenir qui a été aussi le lieu d’une très jolie rencontre, Galex la fée. Cette fois j’ai pu y rencontrer La reine de l’iode qui vient d’ailleurs de donner naissance à une jolie Freyja !

Princesse Pia - Mum to be party

En 2 ans le concept et les partenaires se sont étoffés. Même si j’étais déjà maman et que je n’avais plus les mêmes questionnements qu’une nullipare, j’avais très envie d’assister à nouveau à cet évènement. Parce que déjà Chris, l’organisatrice, est adorable et accessible. Puis j’aime ce genre d’évènement intimiste, en petit comité, qui permet de vrais échanges. Enfin parce que se retrouver dans une communauté de femmes enceintes, toutes avec nos problèmes et nos joies de gros bidons est réconfortant et agréable.

Princesse Pia - Mum to be party - CoworkCreche

Princesse Pia - Mum to be party

Cette 16ème édition s’est déroulée dans les locaux de la CoworkCrèche, un espace de coworking en open space au coeur du 11ème arrondissement, ouvert à tous, parents et non-parents. Il permet d’y travailler les mains libres en y laissant son bambin de moins d’un an (un espace crèche pour les plus âgés est prévu dans les mois à venir).

La soirée a débuté par à une conférence animée par Muriel Ighmouracène de Mais pourquoi je deviens mère bordel et Marlène Schiappa de Maman travaille. Nous avions toutes beaucoup de questions et l’humour et le libre parlé de chacune ont contribué à la bonne ambiance et a son attractivité.

Princesse Pia - Mum to be party

Voici les principaux points que j’en ai retenu :
– Celui qui fait à raison
– L’herbe n’est pas plus verte ailleurs
– Les parents parfaits sont ceux qui n’ont pas d’enfant
– Ce qui est fait est parfait
– Prendre du temps pour soi, se reposer, s’épargner toute culpabilité.
– S’appuyer sur la solidarité entre mamans, le partage d’expérience, de galères
– L’arrivée d’un enfant est une tornade. En contrepartie on y gagne aussi, c’est un moteur pour réussir et entreprendre.

Princesse Pia - Mum to be party

mum-to-be-party-paris-21-septembre-photographe-catherine-delahaye-008_2

(Crédit photo : Catherine Delahaye)

Ensuite, par petits groupes nous assistions à différents ateliers.

Continue Reading…

1 comment

Les must have de bébé

Mon fils a aujourd’hui 1 an.

Je voulais vous remercier toutes et tous, mon entourage, les acteurs de ma vie virtuelle et toutes les marques qui m’entourent pour votre intérêt durant ma grossesse, la naissance et encore aujourd’hui.

Forte de mon expérience de maman durant une année, j’ai voulu faire un point sur les essentiels de bébé.

10258310_10152249222471696_6168504437050326556_n

Crédit Photo : We heart it

Rappel du contexte : j’habite Paris, mon objectif est de limiter le nombre d’objets, qu’ils soient suffisamment polyvalents en un minimum d’espace.

Le lit à barreaux : je vous conseille un lit avec plusieurs réglages en hauteur, ça évitera de vous casser le dos au début et de vous rassurer lorsqu’il sera en âge de se mettre debout. J’ai choisi un lit Combelle, avec des roulettes. Je le recommande car il a un joli design (plusieurs couleurs), des roulettes (pratique), petit prix (autour de 150€) et est fabriqué en France (on préserve des emplois et le respect des normes assuré). Pour le matelas, je vous laisse relire mon article spécialement dédié ici.

Le tour de lit : tous les médecins et les livres vous diront de ne pas en mettre. Personnellement j’ai preferé mettre un demi tour mais même aujourd’hui il arrive à se coincer les jambes entre les barreaux dans l’autre moitié du lit non protégée. A vous de voir !

Le lit pliant parapluie : nécessaire pour les déplacements ou les vacances. Moi j’ai eu la chance d’en gagner un, le lit Traveller de Phil and Teds. Il est ultra compact, ne pèse que 3kg, se monte en 5 minutes mais a un matelas auto-gonflant (donc à laisser gonfler avant utilisation) et relativement plat. On en a pas acheté d’autre mais je ne suis pas sûre que je le recommanderai à cause de ce temps de gonflage (minimum 30 minutes). Si j’avais du en acheter un ça serait le Lit Parapluie Light de Baby Björn (qui semble encore mieux que le Magic Bed).

Le lange : très pratique pour l’emmaillotage (j’en parle ici), il vous servira aussi pour un changement de couche d’appoint, protéger du soleil ou du froid, etc… Prenez-le suffisamment grand.

Le transat : je déteste les articles qui font bébé, avec des couleurs criardes, des logos, des personnages de dessin-animés. Du coup ça en éliminait déjà pas mal ;-) J’ai choisi le transat Balance Soft de Baby Björn, ultra pliant, 3 positions, lavable en machine, esthétique et discret, jusqu’à 13 kilos (environ 2 ans). Je le recommande les yeux fermés.

Le porte bébé ou écharpe de portage : chacun à ses préférences sur ce système de transport. Moi je voulais une écharpe pour poursuivre l’environnement cocoon qu’il y a pu avoir dans le ventre. J’avais essayé l’écharpe Je porte mon bébé (ici) mais la matière était tellement chaude que je ne me voyais pas cuire tout l’été. Du coup j’ai opté pour le Fil’Up de Red Castle (dont je vous avais déjà parlé ici). Je m’en suis servie chaque jour durant 4 mois environ. Après cela mon fils devenait lourd et gesticulait dans tous les sens. C’est devenu peu pratique de l’avoir sur moi, j’ai pris le relais avec la poussette.

La poussette : vivant dans la capitale, il était essentiel qu’elle fasse tout en un minimum de place. Elle devait passer dans les portiques du métro, l’ascenseur, être légère pour les escaliers, modulable (adaptée dès le 1er âge) et pas hors de prix… On a opté pour la City Link 2 de Red Castle qui réuni toutes les conditions. On a pris la nacelle-auto et pas le cosy. La nacelle permet d’utiliser la poussette dès la naissance jusqu’à 9 kilos (environ 7 mois, variable selon les enfants) et de s’en servir comme siège auto. L’avantage c’est qu’elle sert aussi de lit lors des déplacements. L’inconvénient c’est que si vous faites un deuxième enfant dans la voiture il vous faudra un siège auto type cosy à moins d’avoir un habitacle suffisamment large pour y mettre la nacelle du n°2 (en largeur) et le siège auto du n°1.
Dans le pack de la poussette il y avait la protection UV pour la nacelle (ce qui vous évitera de mettre vos foulards pour faire de l’ombre à bébé) et la protection pluie pour la poussette qui s’avère hyper pratique car intégralement couvrante. J’ai acheté en sus l’ombrelle Red Castle, là évidement il vous faudra jongler entre gauche et droite en fonction du sens du soleil. Même s’il faut sans cesse la bouger, c’est une bonne protection anti UV, d’autant que mon fils ne veut mettre ni chapeau ni lunettes. Enfin j’ai acheté la housse de transport Red Castle pour transporter la poussette dans l’avion. Mais elle peut aussi s’avérer utile pour garder intact le coffre de la voiture !

Le siège-auto : étant donné que nous avions la nacelle-auto ci-dessus, la question ne s’est posée qu’à ses 9 kilos. L’avantage c’est qu’on a pu opter pour un siège de la gamme 1/2/3 qui va durer jusqu’à ses 10 ans. Pour sa sécurité on a pas hésité à choisir un siège avec un excellent score au crash-test. C’est un gros budget alors il ne faut pas se tromper. On a choisi le Guardian Fix Pro 2 de Kiddy. C’est un siège simple à poser et à transporter dans une autre voiture. Il est simplement posé, on place l’enfant et on lui attache la ceinture de la voiture comme un adulte. Adieu la galère des bretelles intégrées qui saucissonnent votre gamin. Il y a plusieurs parties amovibles en fonction de la taille et du poids de l’enfant pour s’adapter jusqu’à ses 12 ans (36kg). En revanche il ne pivote pas (ma voiture ne permettant pas le système Isofix).
NB : Attention les normes changent entre le face ou dos à la route.

Le sac à langer : un sac inutile si vous avez dans votre armoire une vingtaine de sacs qui ne vous servent à rien. Concrètement un sac à langer c’est quoi ? Un sac souvent assorti à votre poussette ou avec des dessins de Mickey qui a pour fonction de contenir le nécessaire de bébé. Honnêtement n’avez vous pas déjà un sac pas trop moche, suffisamment grand et pratique qui pourrait faire l’affaire ? Moi j’ai utilisé un sac Eastpack (modèle Stand), au style aussi bien adapté au papa qu’à la maman, porté main ou bandoulière. A l’intérieur j’y glisse des plans à langer jetables de Babymoov (environ 8€ les 10). Pour les boites doseuses de lait (tours à 3 étages), celle de BEABA (environ 5€) est très bien car a une grande contenance. Pour les petites quantités celle de chez HEMA (2€) est parfaite.

La chaise haute : au départ je voulais une chaise chic, design et hors de prix, du style Stokke. Je me rassurais en me disant qu’elle est évolutive. Puis en écoutant les mamans autour de moi je me suis rendue compte que les enfants veulent très vite faire comme les grands : une vraie chaise, un grand lit, un grand verre… Pas folle la mère, j’ai finalement opté pour l’Antilop d’Ikea pour 12,95€ et son plateau à 4€. Elle est parfaite, peu encombrante, style épuré et se démonte entièrement. J’ai la version blanche mais j’ai vu qu’elle existait en d’autres couleurs maintenant.

Le robot culinaire : bien qu’on ai proposé de m’offrir un baby-cook j’ai refusé. J’avais déjà un cuiseur-vapeur à étages, un mixeur et un blender. Pas envie que ma cuisine soit envahie d’appareils en tout genre. Je m’en sors très bien avec ce que j’ai, je peux cuisiner de grandes quantités et congeler pour avoir du stock en avance et ne pas être aux fourneaux tous les jours. Par ailleurs, je succombe souvent aux bons petits plats du supermarché…

Les biberons : mon avis était fait depuis des années. J’avais toujours vu les pubs Tommee Tippee et c’est ceux-là que je voulais, aucun autre ! Bonne prise en main pour l’enfant et l’adulte, plusieurs tétines (différents âges, liquide épais, etc), reproduction de la forme du sein et du mamelon. En revanche ils ne sont pas faciles à trouver dans le commerce. On a testé le biberon anticolique MAM que j’avais eu en cadeau, mais pas du tout satisfaite par le système de culot à visser qui a fuit dès que le papa s’en est servi…

Les tétines (sucettes) : là aussi je voulais Tommee Tippee mais échec cuisant, refus catégorique de mon fiston. Il a finalement adopté les MAM. Parfaites pour les tous-petits avec la taille 0-2 mois, puis 0-6, 6+ et pas encore en âge de tester les 18+. Il existe différents coloris, filles / garçons, des thématiques jungle / cirque / messages… et différentes formes (ajourées, contour…). Perso je préfère la forme classique en corolle, elle ne laisse aucune trace de succion. Le bonus c’est qu’elle est vendue dans une boite de stérilisation au micro-ondes, hyper pratique.
Pour l’attache tétine c’est aussi une MAM, cordon lavable et bonne accroche.

Le stérilisateur : complètement inutile sauf si à chaque biberon vous stérilisez également tout votre appartement.

La baignoire : nos grands-parents utilisaient des bassines et s’en sortaient très bien. J’ai acheté la basique baignoire d’Ikea à 5,99€ et elle est parfaite pour mes besoins. Si vous avez de la place vous pouvez opter pour les baignoires sur pieds qui vous éviteront de vous baisser mais attention à la charge supportée…
Pour les vacances je n’emmène rien, je le mets dans le lavabo, vous verrez c’est rigolo ;-) Sinon vous aurez toujours la possibilité de prendre un bain avec lui/elle.

Le thermomètre de bain : très utile les premières semaines voire les premiers mois. Si vous aimez prendre une douche bien chaude, il vous sera utile pour ne pas faire virer bébé couleur écrevisse. A mon sens, inutile de mettre beaucoup d’argent, vous l’abandonnerez au bout de 3 mois.

Le tapis d’éveil : difficile d’échapper aux tapis cul-cul avec pouets-pouets en tous genres. Donc je n’en ai pas acheté. J’ai simplement utilisé une couverture et disposé des jouets aux quatre coins. J’ai également acheté le portique LEKA à 19,95€ chez Ikea. Le design est sobre, le produit pas cher et il l’utilise encore aujourd’hui d’une façon différente.

La table à langer : faute de place, cette option de ne pas prendre de table à langer s’est imposée toute seule. On utilise le plan de travail de la salle de bain, au dessus du lave-linge. On a juste acheté un matelas à langer, un joli bleu pastel de Red Castle. Mais honnêtement prenez n’importe lequel, ne vous laissez pas séduire par un tissu, il faudra le laver souvent et il y aura probablement des taches.

Le mouche-bébé : pour moi il était hors de question d’aspirer quoique ce soit. La meilleure solution reste les pipettes de sérum physiologique ou l’eau de mer en spray. J’utilise en complément un mouche-bébé électrique Tomydoo, c’est une bonne finition. Mais l’essentiel va résider dans votre technique de mouchage. Dans notre cas, baby boy a fait plusieurs séances de kiné respiratoire, c’est là qu’on a appris les bons gestes.

Les ciseaux : je m’étais laissé séduire par une paire colorée et pas chère qui a fini par me casser entre les mains. J’ai trouvé à la pharmacie des tous petits ciseaux spécialement conçus pour les bébés et enfants en bas âge de la marque 3 Claveles. Bouts ronds, lames microscopiques, impossible de lui faire mal ou de couper des morceaux de peau. Je les recommande à 100%.

Le thermomètre : vous en aurez besoin régulièrement. Bien que je ne l’ai pas encore fait, je crois que ça vaut le coup d’investir dans un thermomètre auriculaire car plutôt discret et rapide. Un bébé ça bouge, ça pleure, bref ça fait foirer toutes tes tentatives de prise de température fiable.

La prise de médicaments : notre Baby Boy ayant été régulièrement malade (vive la crèche) et souffrant d’un RGO, il suit un traitement quotidien. Il y a toujours des médicaments compliqués à donner, du genre à dissoudre dans du lait (sans savoir si ton gamin va pas tout laisser au fond), des liquides plus ou moins épais, des gouts qui le font recracher immédiatement… Il existe des sucettes à médicaments mais nous on utilise des seringues (sans l’aiguille evidemment) avec dosage précis et visible en ml.

La brosse à cheveux : J’ai acheté un lot peigne et brosse dBb Remond pour environ 5€. Le peigne est tout doux en fibres de soie naturelle. Je n’ai pas encore eu l’utilité du peigne.

Les bavoirs : vous en aurez besoin d’un certain nombre, ils se salissent à une vitesse folle et gardent des traces indélébiles. Outre ceux qui valent les yeux de la tête chez Petit Bateau et qui sont de bonne qualité, en version cheap j’ai trouvé un lot de 3 bavoirs chez HEMA pour 3€, moins chers, plus résistants et plus jolis que ceux de chez IKEA.

N’hésitez pas en commentaires à partager vos must-have ou à me dire si vous souhaitez que je rajoute des informations sur des produits que j’aurais pu oublier.

1 comment

Mum to be party

Si vous êtes enceinte rien que ces petites phrases devraient vous donner envie : « Mum to be party », « bidonnez moi », « la rencontre des futures mamans qui se regardent le nombril » !

La Mum to be party, j’ai eu la chance d’y assister :)

Il y a quelques mois je vous avais déjà parlé de Ma baby shower party. Là il s’agit un peu du même concept mais en comité beaucoup plus restreint et sous forme d’ateliers.

La Mum to be party, est un évènement crée en 2010 par Christel du blog 30 ans en beauté. Une trentaine de futures mamans sont invitées pour une soirée bien-être, cocooning et multi-informations.

Ce soir là j’y allais en tant que future maman, mais aussi en tant que blogueuse mode pour révéler aux autres mes petites astuces et conseils pour rester confortable et jolie avec un gros bidon.

On a notamment pu découvrir en détail la large gamme de vêtements Séraphine, dont vous aviez déjà pu voir un look sur le blog.

Top gris Séraphine, Top noir Mood Kit, Boucles d’oreilles Forever 21, Manchettes dentelle Maison Close, Maquillage Clarins, Coiffure chignon tressé par moi-même !

Outre l’atelier mode, il y avait également un atelier sur comment nourrir bébé avec tous les questionnements autour de l’allaitement, le matériel (tétines, biberons, tire-lait…) ; l’arrivée et la vie de bébé : comment le transporter, la poussette, la chaise haute… ; un atelier maquillage et soins Clarins avec conseils adaptés à la peau durant la grossesse.

Une soirée riche en informations et en partages d’expériences qui s’est conclu par un mini soin bien-être « 9 mois en beauté » dans le Clarins Skin Spa de Neuilly-sur-Seine.

Moi qui avait eu peur durant toute ma grossesse d’aller en institut pour me faire masser, là c’est sûr pour une prochaine grossesse j’y retournerai ! Non seulement ça fait un bien fou, car on vous masse des zones auxquelles vous n’avez plus accès, ça détend, et il n’y a aucun risque pour le bébé puisque les massages sont effectués par des esthéticiennes spécifiquement formées.

La mum to be party se déroule désormais dans plusieurs villes en France. Je vous conseille vivement de vivre cette expérience incroyable !

D’ailleurs, une fois que votre bébé sera né et que vous serez officiellement maman, vous pourrez assister à l’After Mum to be party… en tous cas moi je compte bien m’y inscrire :)

Crédits photos n° 2, 3, 4 : Hugues Amichi

5 comments

Learn more about Sildenafil and how to buy it online in Europe and USA here: Sildenafil from Canada | Acquista Sildenafil da Italia | Sildenafil sans ordonnance en France | Sildenafil 100 mg Generika in Deutschland | Sildenafil online från Sverige

Princesse Pia © 2009-2020 - Tous droits réservés - All rights reserved.