Mathieu Boogaerts au Cine 13

Souvenez-vous il y a quelques semaines, je vous racontais ma redécouverte et mon admiration pour Mathieu Boogaerts (ici).

Jusqu’alors je n’avais pas vraiment pris le temps de faire un compte-rendu de la suite des évènements, mais poussée par quelques commentaires, je n’attends pas plus longtemps.

Je suis donc allée voir Mathieu Boogaerts en concert au Ciné 13 le 13 février 2011.

Mise en situation : mes dernières connaissances artistiques à son sujet datent de 1999, il a sorti depuis 4 albums dont j’ignore tout. Les deux copines qui m’accompagnent sont encore plus perdues, elle ne savent rien de lui jusqu’à son registre musical. Elles sont quand même sympa mes copines.

Donc tension et appréhension palpables.

Le cadre est idyllique. Le théâtre est niché au coeur de Montmartre, on se sent déjà ailleurs. La salle est intimiste (120 places) et ultra confortable. Tout le monde est un peu sur le qui-vive. Nous sommes des privilégiés, il n’a prévu que 3 dates. Un photographe à gauche, un cameraman à droite, on se dit que nous aussi on voudrait bien immortaliser ce moment.

Le voilà. Je suis en émoi. Mes copines se moquent gentiment de moi. Je suis déjà captivée et bien décidée à ne pas en rater une miette. J’ai malgré tout une pensée pour elles et j’espère qu’elles vont apprécier. Il a vieilli, pris un peu de poids et à perdu de son volume capillaire mais il est toujours aussi rayonnant.

D’entrée Mathieu nous dit quelques mots. Version simple, lui et sa guitare, un peu de lumière, rien d’autre. Il a défini ses chansons mais finalement rien n’est ordonné. L’improvisation et la spontanéité sont à l’honneur. Je m’aperçois vite que je ne connais aucune chanson, toutes issues de son répertoire dont j’avais malgré moi fait l’impasse. Aucun problème, ce que j’entends me plait. Je me laisse surprendre par ses textes, son interprétation, l’interaction avec le public, les rires, l’authenticité. Finalement il jouera 2 ou 3 chansons de l’époque où j’étais fan, que j’ai bien sûr chanté en duo avec lui au mot près avec soin. Forcément la fille à coté de moi connaissait toutes les paroles, les intonations, les rythmiques de toutes les chansons, il fallait bien que je lui montre que moi j’étais une ancienne, pas là juste par hasard.

Oui, parfois les filles sont dingues.

2 heures se passent, je voudrais poursuivre cette ambiance simple et détendue, qu’on aille tous ensemble manger un plat de pates et se raconter nos vies. J’ai pas osé.

Mes copines sortent ravies et agréablement surprises par le personnage et son ambiance musicale. Moi je suis charmée et n’ai qu’un regret, l’avoir abandonné si longtemps.

Dès le lendemain je cours acheter les albums cruellement absents de ma discothèque. Je reconnais les titres joués la veille. Je raconte à mes copines combien c’était formidable. En quelques jours j’ai déjà écouté 153 fois chaque chanson, moi aussi maintenant je connais les paroles. On ne me prendra plus au piège, j’assure.

Si vous aussi vous vous dites que j’ai vécu une expérience incroyable et que vous n’avez pas eu la chance de le voir sur scène, il est temps d’y remédier.

Mathieu Boogaerts revient sur scène au Ciné 13 les 1er et 8 mai 2011 !

Crédits photos : Paolo Roversi et Thibault Montamat

4 comments

Vouloir être dans Pia

Il y a 15 ans j’étais fan de Mathieu Boogaerts.

Fan du genre ultra fan, limite groupie, à lui envoyer des courriers et aller à ses concerts, comme peut en témoigner cette photo. Heureusement le polaroid manque de lumière et est flou à souhait.

Cette folie a duré 4 ou 5 ans, puis on s’est perdu de vue tous les deux. Oui, je dis tous les deux car figurez-vous qu’il m’avait lui même écrit une lettre avec son stylo Bic.

– Mathieu, si tu me lis, je vais bien, ne t’en fais pas !

Et tenez vous bien, encore un scoop, il s’avère que j’ai participé activement à deux pochettes de ses disques.

Nous étions très proches je vous dis.

– Mathieu, si tu me lis, je te l’accorde j’en fais trop

Et, récemment, presque par hasard, j’ai remis la main sur ses vieux disques compacts. Je les ai d’abord regardé, assez dubitative. Je les avais tellement écouté et adoré à l’époque que je craignais qu’une nouvelle écoute me déçoive. Je les ai donc laissé de côté.

Sauf que le lendemain je fredonnais les quelques airs et paroles qui me venaient à l’esprit. Allez, soyons fous. J’enfourne le disque dans le lecteur.

Verdict ?

Grande joie de réentendre ces doux sons expérimentaux, cette douce voix et ces paroles décalées que j’avais tant aimés. A ma grande surprise je me souvenais de presque toutes les paroles. Depuis il ne se passe pas un jour sans que j’écoute une chanson ou ne fredonne un petit air.

Alors comme toute nouvelle obsession, j’ai voulu savoir ce qu’il était devenu. Il a maintenant un site internet bien complet, avec toute sa discographie, les paroles des chansons, des photos, des vidéos, des clips. C’est ainsi que j’ai découvert que j’avais 3 albums de retard et qu’il a écrit un livre « Je ne sais pas« .

J’ai également pu voir qu’il était en concert au Ciné 13 à Paris en février 2011. J’ai même trouvé des bonnes copines pour m’accompagner :)

Et ce titre au fait ?

Vouloir être dans Pia // Sans paraître goujat // Je sais que c’est difficile // Pia n’est pas une fille facile … C’est le début des paroles de « Bill » de l’album « J’en ai marre d’être deux« .

– Alors Mathieu, j’ignore comment ça s’est déroulé avec Pia mais tu es finalement chez Princesse Pia :)

Mathieu Boogaerts, le site.

9 comments

Pascale Picard Band à L’Olympia

Pascale Picard Olympia    Pascale Picard

Lundi soir je suis allée au concert du Pascale Picard Band à l’Olympia.

Je ne vais pas souvent dans les concerts. La dernière fois que j’y suis allée c’était pour voir Jujuuuuuuuuuuuuuuuu (Julien Doré) le 3 décembre 2008 à l’Elysée Montmartre.

Donc, rendez-vous à 20h. En première partie nous avons droit à Puggy durant 45 minutes.

Puggy

20 minutes d’entracte puis voilà le Pascale Picard Band !

Le groupe a remporté la semaine dernière à l’Autre Gala de l’ADISQ les prix de « l’artiste québécois-interprétation autres langues » et « artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec ». Ils ont même sablés le champagne sur scène pour l’occasion et en ont distribué aux premiers rangs.

Dans une ambiance country-rock, la jeune femme habillée d’un slim-converse-sweat à l’épaule dénudée, est pleine d’énergie. Le volume monte jusqu’à 105 dBA. Les ingénieurs du son et lumières ont assurés, l’Olympia est vraiment une très bonne salle.

Pascale Picard Band Pascale Picard Band

Pascale Picard Band Pascale Picard Band

 Pascale Picard Band Pascale Picard Band

Pascale Picard Band Pascale Picard Band

Le groupe nous a fait une reprise de Portishead du « give me a reason to love you » version guitar hero-new wave. Pascale Picard ne cesse de parler avec son accent québécois qui fait rire toute la salle. Le public est en feu lorsqu’ils jouent le fameux Gate 22. On sent l’émotion qu’ils ont d’être à Paris et de faire ce concert. 1h45 plus tard, viens le rappel, où le groupe fini par ma préférée Smilin’, que je partage avec vous.

[mp3_embed playlst= »http://www.princessepia.com/wp-content/plugins/mp3-player-plugin-for-wordpress/mp3/PascalePicard.mp3″ colors= »FF33CC » id= »1″ nums= »1″ ]

Une fois dehors, nous retrouvons Puggy sur le trottoir pour un bœuf improvisé. Le public est conquis. En bonus je vous offre « Teaser » et « She Kicks ass » :

1 comment

Learn more about Sildenafil and how to buy it online in Europe and USA here: Sildenafil from Canada | Acquista Sildenafil da Italia | Sildenafil sans ordonnance en France | Sildenafil 100 mg Generika in Deutschland | Sildenafil online från Sverige

Princesse Pia © 2009-2019 - Tous droits réservés - All rights reserved.