Objet de convoitise : le sac à main

Convoitise : désir immodéré de possession ; avidité, cupidité.

Aujourd’hui, objet de convoitise, j’ai nommé, LE SAC A MAIN.

L’accessoire indispensable de la femme, c’est la chose dont elle ne se sépare jamais. D’ailleurs la plupart disent que leur sac est leur maison, il renferme toute leur vie.

+ + Quelles sont nos habitudes ?

Il y a celles qui n’en ont qu’un, le même tout au long de l’année, voire des années et qu’on ne renouvelle que lorsqu’il n’est vraiment plus d’usage.

Il y a celles qui en ont deux : un chic et un décontracté ; un petit et un grand ; ou encore un d’été et un d’hiver.

Et puis les autres. Celles qui en changent tous les jours ou presque, qui l’accordent avec leur tenue, les tendances. Elles ont toutes les formes, matières couleurs … mais il en manque toujours un … sacré objet de convoitise !

Vous l’aurez compris, je suis plutôt dans la dernière catégorie.

+ + Que se cache t-il dans notre sac à main ?

Notre vie je vous dis !! Ou plus précisément, on y trouve l’essentiel (= pareil).

C’est à dire, avec variables possibles : portefeuille/porte-cartes, porte monnaie, chéquier, agenda, téléphone, ipod et écouteurs, chargeur (oui, ça tient rien ces conneries), trousse de maquillage (si vous croyez encore que le « naturel » est naturel …), trousse de bidules divers (comme son nom l’indique objets vitaux improbables dont on ne sait jamais si on en aura besoin un jour mais si le cas se présente on l’aura), lunettes de vue, lunettes de soleil (toute l’année, faut toujours être prête à dégainer), trousse de secours (pansements, médicaments, gel antiseptique, mouchoirs …), trousseaux de clés (minimum 3), carnet/bloc note, stylos (oui, au pluriel, on est des filles), clé usb, carte de transport, magazine/livre, écharpe, chaussures (de secours), nourriture/bouteille d’eau.

Bref, juste ce qu’il faut pour tenir en cas de guerre.

+ + Et il en dit quoi ton mec ? (copyright Camille d’Essayage)

Il ne comprend pas cette multiplication. Un sac est un sac. C’est comme les chaussures ou les vêtements. Pourquoi avoir des formes différentes, des couleurs, des styles, des tailles, des matières … En plus, comme par hasard, ceux qui nous plaisent sont toujours hors de prix.

Sans compter qu’il nous faut aussi le porte monnaie et la petite pochette assortie parce que ça fait mieux et que c’est trop joli. Cela, les maroquiniers l’ont bien compris, souvent les accessoires coutent aussi chers que le sac.

+ + Comment choisi t-on son sac à main ?

Il y a l’achat raisonné (cas des habitudes n°1 ou 2). Comprendre : mon sac est mort, la bandoulière à lâché, le fond s’est détaché, des trous se sont formés, il est taché … Donc obligation légale = nouveau sac. Vu qu’on en choisi qu’un on réfléchi bien à ce qu’on veut, la couleur dont on ne va pas se lasser, la qualité, la taille.

Il y a l’achat coup de coeur. Waaahouuuuu il est troooop bôooo ! Je passe devant la vitrine, il m’appelle et m’ouvre grand les bras, j’ai pas le choix je l’achète. Ca marche aussi avec les blogueuses mode qui lancent leur commerce et créent le buzz, comme le Blondie’s Back.

Il y a encore, ces jours où l’on a passé une mauvaise journée, ou ceux où l’on a bien travaillé, ou encore on a accompli une mission de la plus haute importance, et on se dit qu’on mériterait bien une petite récompense. Et tiens si je dépensais de l’argent ? Allez savoir pourquoi, ça fait toujours plaisir, même si on sait très bien que le lendemain on se plaindra d’être pauvre. Donc on erre entre les rayons de fringues, lingerie, chaussures, maquillage, et sac à main. Forcement, on sait qu’on va trouver quelque chose dont on a pas (forcement ?) besoin, mais qui nous plaira.

+ + Nos chouchous …

Je sais pas vous, mais moi j’ai ma marque fétiche. Le chouchou qu’on aime bien, qui fait presque parti de la famille. Celui qui lorsqu’on fait notre tour de ronde (comprendre veille des tendances) on passe forcement par lui, au cas où il aurait sorti un truc fantastique qu’on aurait pas vu la veille (oui, on peut y passer souvent). Juste pour le plaisir d’être incollable sur la collection et les tarifs. Puis la vendeuse vous reconnait et vous accueille avec un grand sourire. Plutôt agréable cette session shopping, on reviendra.

+ + Pourquoi ce préambule ?

C’est très simple. Je suis en instance de craquage !!

Longchamp est une marque à laquelle je suis fidèle depuis l’âge où j’ai acheté mon 1er sac à main. Et attention à la première qui dira que je suis vieille et que ça représente déjà la moitié de ma vie !!

Bref, depuis bien longtemps j’avais repéré le grand Cosmos argenté. Son prix, sa trop grande taille, sa couleur pas assez envisageable pour le quotidien ont fait qu’il n’a jamais rejoint mon home sweet home, havre de paix du sac à main.

MAIS, et c’est là que tout bascule, au hasard d’une errance, je tombe sur le modèle Cosmos version plus petite et couleur cognac. Coup de bol (pour Longchamp ?), ce jour là, j’avais les bottes assorties, alors forcement j’ai trouvé qu’il s’accordait parfaitement avec ma tenue, qu’il conviendrait tout à fait à ma personnalité et que je ne pourrais plus vivre sans.

Là moment de clairvoyance, je me souviens le matin même avoir poussé un cri horrifié en voyant l’état de mon compte bancaire sur internet. OK, j’avoue c’est pas raisonnable de dépenser 390€ là tout de suite maintenant dans un sac. Très vite, arrive dans ma tête le listing des dépenses à venir. Très vite aussi des subterfuges pour tenter de trouver des fonds.

Vous l’aurez compris, aujourd’hui ce sac, je l’ai.

Enfin … je l’ai, juste en photo.

Pour toutes celles qui seraient sensibilisées par mon désespoir, sachez que j’accepte les chèques, Paypal, virement bancaire, espèces, bons cadeaux… et tout autre forme de générosité !

14 comments

La grippe du cochon ne passera pas par moi

Tout le monde en parle. Vaccine, vaccine pas ? On argumente avec tout et n’importe quoi. Le fait est que la Grippe A ou Grippe H1N1 est un fléau inconnu. Il fait peur.

Moi aussi j’hésitais, et ca devenait un sujet récurrent de conversation. Puis j’ai regardé le site du gouvernement et j’ai réfléchi, et là, dans un élan de lucidité j’ai réalisé que la chance n’était quand même pas toujours avec moi et que si quelqu’un peut choper une maladie, c’est bien moi.

Donc bon, entre chopper une grippe qui, à coup sur, présentera des complications chez moi (rapport à la chance) et un vaccin avec une évolution potentielle … j’ai fais mon choix.

Mais attention il ne suffit pas de vouloir se faire vacciner !! Ooh malheureux, c’est là que commence l’aventure !

Si vous ne faites pas parti des prioritaires, vous n’avez donc pas reçu la convocation de la Sécurité Sociale. Il faut donc aller la chercher. Moi j’ai pas vraiment le temps, alors mon homme a bien voulu faire la queue 50 minutes à ma place pour avoir le fameux papier. Il parait qu’on peut faire une demande sur le site de l’Assurance Maladie et on reçoit la convocation 4 jours plus tard.

Bref, je me rends au gymnase de mon arrondissement. J’arrive à l’accueil d’enregistrement à 17h30 et je ne vois pas grand monde. Chouette ! On s’enregistre et on nous fait remplir un petit questionnaire de santé. Et là … je découvre la file d’attente … une cinquante de personnes sont assises devant moi. Mais ce qui me fait plaisir, c’est qu’il y a aussi des gens derrière moi ! Evidemment, je le savais. J’avais donc prévu tout plein d’occupations. Cependant tout le monde n’est pas comme moi, alors les mamans s’échangent les gouters et les livres de coloriages, les enfants courent dans tous les sens et s’amusent à grimper les barres du gymnase. J’ai même été charitable et ai prêté mon magazine.

Princesse Pia

Apres (seulement ?) 2 heures d’attente voila mon tour. Un médecin (ai-je précisé qu’ils n’étaient que 2 ?!) me reçoit pour vérifier mon questionnaire médical et tamponner les feuilles.

Princesse Pia

Ensuite vient le tour de l’aide soignante. Toute gentille, elle détend l’atmosphère. Mais bon, rapport à ce que je disais au début, elle me rate, et paf re-piquouse ! Pas bien grave, je ne suis pas chochotte.

Princesse Pia

2ème partie effectuée en moins d’un quart d’heure.

Voilà c’est fait, j’suis vaccinée ! Pour l’instant je ne sens rien, juste une vague sensation fraiche dans le bras.

Et vous, vous l’avez fait en plus ou moins de 2h15 ?

Princesse Pia

Princesse Pia

1 comment

L’art de choisir son maillot de bain

Princesse Pia

 

 

Ca y est, avec les copines on s’est mutuellement motivé pour retourner régulièrement à la piscine.

 

 

Oui, il est quand même plus facile de se motiver quand on est plusieurs. Quand je dis plusieurs, pas trop quand même, on est 3, déjà c’est limite pour pas tourner aux séances papotages ! Bref, la semaine dernière, on y va fièrement, et là on se dit que notre maillot ne tient plus les longueurs et qu’il va falloir songer à le remplacer. Oui, vous savez, le fameux maillot en élasthanne qui perd de sa couleur, devient tout rêche, avec des zones à l’aspect étrange et transparentes …

Mission maillot de bain donc.

Princesse Pia

Quelle galère ! Vous vous retrouver devant un rayon de maillot qui se veulent tous plus performants les uns que les autres, avec des degrés de résistance au chlore, des échancrures plus ou moins grandes, des dos nageur … Il m’a fallu un bon moment avant d’en sélectionner 2. J’essaie, rien ne va. Je change de boutique. Même topo, j’en sélectionne 3. Essayer un maillot de bain en automne c’est pas facile, vous êtes relativement bien couverte, avec pull, sous-pull, bottes, écharpe, bref avec beaucoup d’épaisseurs à ôter. Vous avez perdu votre bronzage d’été et vous vous retrouvez en maillot devant des miroirs aux éclairages néons qui ne vous aident pas à vous trouver belle. Parmi les 3 un me plait. Malheureusement les ingénieurs-créateurs-designer des enseignes de sport ont du partir à la pause café un peu trop vite, et n’ont pas jugés utile de mettre une doublure à l’avant ET à l’arrière du maillot. Sauf qu’un maillot rose c’est transparent, et on voit distinctement mes fesses.

Princesse Pia

Bref, en plein désespoir je me rhabille et me motive intérieurement à aller choisir d’autre modèles et renouveler la session déshabillage, essais, rhabillage. Du coup, j’en prends 6 ou 7 histoire de enfin en trouver un ! Et là si vous ne voulez pas payer votre maillot 55 euros, il va falloir ne pas être trop difficile. Il y a ceux aux couleurs improbables, celui qui vous fait un décolleté en V jusqu’au nombril (toujours primordial pour faire des longueurs) et celui où vous n’arrivez pas rentrer les cuisses.

Princesse Pia

Princesse Pia

Bref, j’ai eu du mal à sortir du fameux traditionnel maillot de bain noir. Au final, je suis plutôt satisfaite, j’ai trouvé un maillot en réduction pour 13.90 euros, il est noir et turquoise, ni fade, ni transparent. Je suis prête à battre mon record mondial de dos crawlé !

Princesse Pia

1 comment

Princesse Pia © 2009-2019 - Tous droits réservés - All rights reserved.