Le nombril, en avoir ou pas.

Hello !

Me revoilà, façon romantique avec mon nouveau pull en crochet Beija déniché via Vente en ville et mon headband perlé pour agrémenter ma coiffure simple. J’y ai mis en dessous un débardeur court, mais on peut aussi le porter à nu.

J’ai pas encore réfléchi à comment porter un tel pull, à vrai dire c’est la tenue que j’avais lorsque je l’ai acheté. La difficulté est qu’il est court et que le bas n’est pas droit. Si je porte un top long en dessous ça ne fait pas très joli à cause des différentes démarcations, en revanche je suis sure qu’il irait bien sur une robe noire ultra simple ou en sortant de la plage sur un short et un maillot.

Ca me fait étrangement penser à une discussion que nous avons eu avec des collègues de travail sur le pourquoi du comment du nombril et du cordon ombilical, jusqu’à s’interroger sur sa présence chez les animaux. De fils en aiguilles nous sommes partis dans tous les sens, à rebondir sur des questions plus loufoques les unes les autres. On a cru l’espace d’un déjeuner révolutionner le monde de la science. On a quand même hésité entre se sentir stupides ou géniaux. Finalement on en retiendra les élucubrations de *bip* je préfère taire son nom, elle m’en voudrait ;-)

Pull Beija, Débardeur H&M, Jean Kookai, Chaussures via Shoes.fr Pare Gabia, Headband Evita Peroni, Vernis à ongles Prune Miss Helen

4 comments

Acheter plus et dépenser moins grâce à Vente en ville

Il y a quelques semaines j’ai été contacté par le site Vente en ville pour tester leur concept shopping.

Le principe est de vous faire découvrir des boutiques d’exceptions dans Paris, de vous réserver un accueil et un conseil personnalisés et de vous permettre d’acheter plus en dépensant moins.

Il s’agit à travers d’une « capacité d’achat » de vous offrir une dépense supérieure à celle que vous payez, parmi une sélection de boutiques dans le domaine de la mode homme et femme, bijoux, chaussures, maison… et il y en a pour tous les prix.

Que vous ayez dans l’idée de vous acheter un pull en cachemire, une robe pour un mariage cet été, offrir un cadeau, des accessoires, ou juste envie de découvrir de nouvelles boutiques, c’est possible.

Il existe plusieurs tranches tarifaires de bons d’achats. L’avantage c’est que votre capacité d’achat est utilisable pendant plusieurs semaines et surtout remboursable si vous n’avez pas trouvé votre bonheur (selon les conditions inscrites sur votre bon). L’inconvénient c’est que si vous dépensez moins que la valeur de votre bon, il y aura un manque à gagner puisqu’il n’y aura ni avoir, ni remboursement du résiduel.

Pour ma part, j’ai choisi de découvrir la boutique Beija, implantée au coeur du Marais à Paris. Il s’agit d’une petite boutique d’une créatrice anglaise, inspirée par le romantisme, le liberty, la dentelle, les broderies.

J’avais une capacité d’achat de 150€ (payée 75€).  Beaucoup de choix s’offrait à moi mais à des tarifs qui dépassaient largement mon budget, alors j’y suis retournée plusieurs fois, attendant des nouveaux arrivages afin de choisir une pièce qui me plaisait.

Finalement j’ai acheté ce pull en crochet pour 140€. Un vêtement qui était totalement absent de mon dressing. Me restera plus qu’à trouver comment le porter ;-)

3 comments

Learn more about Sildenafil and how to buy it online in Europe and USA here: Sildenafil from Canada | Acquista Sildenafil da Italia | Sildenafil sans ordonnance en France | Sildenafil 100 mg Generika in Deutschland | Sildenafil online från Sverige

Princesse Pia © 2009-2019 - Tous droits réservés - All rights reserved.