LES 2 VACHES, DES DESSERTS BONS ET BIO POUR LES ENFANTS

La nourriture pour les enfants est probablement une préoccupation dans toutes les familles. Nous les parents, on veille à ce que nos p’tits gourmands aient une alimentation équilibrée et soient en bonne santé.

Mais ça n’est pas toujours facile ! Entre les enfants qui n’aiment rien, ceux qui mangent trop, nous les parents on préfère vérifier ce qu’ils mettent dans leur bouche. Au sein de notre foyer, globalement Numéro 1 a du mal avec les légumes et Numéro 2 a tendance à vouloir manger dans tous les plats. Et pour les desserts on veille à ce qu’ils ne soient ni trop gras, ni trop sucrés.

On a récemment découvert* les produits Les 2 Vaches destinés aux enfants.

Je connaissais déjà la marque puisque je la consomme (quasi) au quotidien. Ce sont des produits Made in France, avec du lait de Normandie, issu de l’agriculture biologique. Mais Les 2 Vaches c’est aussi une entreprise qui se soucie de ses éleveurs et du bien-être des vaches laitières. Elle se veut aussi transparente, en informant les consommateurs sur l’origine des matières premières et la composition des produits.

LES p’tites PAILLES

Ce sont des yaourts à boire d’un format de 100gr. C’est un peu moins que le format yaourt (115gr). Parfait pour la dose des enfants en fin de repas.

Il s’agit d’un dessert nomade, on le secoue, on plante la paille et on boit. De quoi faire progresser l’enfant dans son autonomie et sa motricité fine.

J’ai reçu la version vanille mais LES p’tites PAILLES existent aussi en parfum fraise et pêche.

Il est à noter que les pailles sont actuellement en plastique et que l’enseigne réfléchi à une nouvelle alternative moins polluante pour l’environnement.

LES p’tits MIAM

Ce sont des petits fromages blancs en pot de 50gr, à consommer par un ou deux selon l’appétit de l’enfant.

Ce que j’apprécie c’est la multitude des parfums : vanille, poire, myrtille, fraise, framboise, nature.

Mes enfants aiment bien mixer les goûts. A cet âge on aime les expériences !

D’ailleurs les petits pots sont colorés, il peut être intéressant de les récupérer pour imaginer des activités manuelles à réaliser avec ces p’tits marmots ;-)

 

Add a comment

TOUT SAVOIR SUR LE LAIT DE CROISSANCE

J’ai été invité sur le plateau de l’émission La Maison des Maternelles (en off hein, pas en live) par Candia Baby Croissance pour découvrir tous les aspects et les bienfaits du lait de croissance.

Pour rappel voici les recommandations pour les bébés et les jeunes enfants (hors allaitement) :

– de 0 à 6 mois : lait 1er âge 

– de 6 à 12 mois : lait 2ème âge 

– de 12 à 36 mois : lait de croissance 

Aujourd’hui Candia Baby Croissance propose un lait de Croissance 3 et 4

– Le Candia Baby Croissance 3 jusqu’à 24 mois : il accompagne le développement global de l’enfant et soutien le système immunitaire avec un apport particulier en fer et en zinc.

– Le Candia Baby Croissance 4 entre 2 et 3 ans : il accompagne le développement du système cérébral avec un apport en oméga 3.

Ces deux formules permettent de s’adapter aux besoins de l’enfant selon son âge de façon plus adaptée qu’une tranche d’âge 12-36 mois.

Le Dr Bocquet, pédiatre spécialiste en nutrition, nous a apporté de plus amples renseignements. D’ailleurs vous pouvez le retrouver sur le site mpedia.fr (posez vos questions et réponses en 24-48 heures).

Le lait de croissance pour enfants de 1 à 3 ans, fabriqué à partir de lait de vache, est différent de celui de l’adulte, mieux adapté à son âge. Il contient 2 à 3 fois moins de protéines, moins de sels minéraux, il est enrichi en oméga, oméga 3, fer, zinc, vitamines a, b, c, e. Il faut savoir que les jeunes enfants consomment quatre fois trop de protéines et manquent de matières grasses.

Les laits de croissance contiennent parfois de l’huile de palme à un niveau équivalent à l’acide palmitique contenu dans le lait maternel, Candia Baby Croissance n’en contient pas. Des études montrent l’intérêt du lait de croissance par rapport au lait de vache dans la limite des carences. De façon globale ce lait sert au développement psychomoteur de l’enfant et évite des retards de croissance irréversibles. Il corrige aussi les excès ou insuffisances de l’alimentation diversifiée.

Les recommandations sont de 500ml à 800ml par jour (total laitage). 

L’enfant est vulnérable pendant ses mille premiers jours. Son alimentation peut avoir des incidences sur sa vie d’adulte (diabète, hypertension, maladie cardio vasculaire). D’ailleurs certains pédiatres conseillent la consommation du lait de croissance tout au long de la maternelle pour assurer un apport en fer chez l’enfant.

Fini les idées reçues, son surcoût par rapport au lait de vache ordinaire est de 30 à 50 centimes par jour. Tout à fait raisonnable compte tenu des bienfaits qu’il apporte. 

Pour les bébés qui ne veulent pas boire de lait, il existe des alternatives au biberon : fabriquer des yaourts, le mélanger au tapioca, dans les gâteaux… Sachez que les desserts lactés du commerce répondent à la réglementation sécuritaire mais ne contiennent pas tous les apports nutritionnels du lait de croissance.

Et parce que nos enfants ne sont pas des cobayes, je me suis prêté à un test culinaire. J’ai dégusté à l’aveugle des crêpes et un gâteau au chocolat fabriqué à partir de lait de vache et de lait de croissance. 

Les crêpes au lait de croissance ont un aspect identique, une odeur un peu vanillée, et une texture qui se solidifie un peu en refroidissant. 

Le gâteau au chocolat est cuit au bain marie (ne pas faire bouillir le lait de croissance), la texture est intéressante pour un bébé entre la mousse au chocolat et le gâteau.

Les deux étaient bons. Certains testeurs ont reconnus un goût ferreux en fin de bouchée.

Voici d’autres idées de recettes : la crème anglaise pour île flottante, le clafoutis, le smoothie (tous fruits sauf ananas)…

 

Add a comment

MUM TO BE PARTY N°16

Princesse Pia - Mum to be party

Il y a 2 mois j’ai assisté à la 16ème Mum to be Party à Paris !

La Mum to be party je vous en avais déjà parlé ici, j’avais eu la chance d’y participer pour Baby n°1 et même d’animer un atelier mode en partenariat avec la marque de vêtements de grossesse Séraphine. Un très joli souvenir qui a été aussi le lieu d’une très jolie rencontre, Galex la fée. Cette fois j’ai pu y rencontrer La reine de l’iode qui vient d’ailleurs de donner naissance à une jolie Freyja !

Princesse Pia - Mum to be party

En 2 ans le concept et les partenaires se sont étoffés. Même si j’étais déjà maman et que je n’avais plus les mêmes questionnements qu’une nullipare, j’avais très envie d’assister à nouveau à cet évènement. Parce que déjà Chris, l’organisatrice, est adorable et accessible. Puis j’aime ce genre d’évènement intimiste, en petit comité, qui permet de vrais échanges. Enfin parce que se retrouver dans une communauté de femmes enceintes, toutes avec nos problèmes et nos joies de gros bidons est réconfortant et agréable.

Princesse Pia - Mum to be party - CoworkCreche

Princesse Pia - Mum to be party

Cette 16ème édition s’est déroulée dans les locaux de la CoworkCrèche, un espace de coworking en open space au coeur du 11ème arrondissement, ouvert à tous, parents et non-parents. Il permet d’y travailler les mains libres en y laissant son bambin de moins d’un an (un espace crèche pour les plus âgés est prévu dans les mois à venir).

La soirée a débuté par à une conférence animée par Muriel Ighmouracène de Mais pourquoi je deviens mère bordel et Marlène Schiappa de Maman travaille. Nous avions toutes beaucoup de questions et l’humour et le libre parlé de chacune ont contribué à la bonne ambiance et a son attractivité.

Princesse Pia - Mum to be party

Voici les principaux points que j’en ai retenu :
– Celui qui fait à raison
– L’herbe n’est pas plus verte ailleurs
– Les parents parfaits sont ceux qui n’ont pas d’enfant
– Ce qui est fait est parfait
– Prendre du temps pour soi, se reposer, s’épargner toute culpabilité.
– S’appuyer sur la solidarité entre mamans, le partage d’expérience, de galères
– L’arrivée d’un enfant est une tornade. En contrepartie on y gagne aussi, c’est un moteur pour réussir et entreprendre.

Princesse Pia - Mum to be party

mum-to-be-party-paris-21-septembre-photographe-catherine-delahaye-008_2

(Crédit photo : Catherine Delahaye)

Ensuite, par petits groupes nous assistions à différents ateliers.

Continue Reading…

1 comment

Princesse Pia © 2009-2018 - Tous droits réservés - All rights reserved.