ZERO DECHET : FABRIQUER DES SACS A VRAC #DIY

Récemment l’entreprise Mondial Tissus à ouvert une boutique éphémère à Paris où l’on pouvait découvrir une large sélection de leurs tissus au mètre, de leur gamme de mercerie, mais aussi des mises en scène inspirantes sur la mode, la décoration, l’aménagement. Des ateliers de couture étaient aussi organisés.

Pour ma part j’ai été coachée par Couture Débutant pour réaliser une pochette d’ordinateur avec le tissu de mon choix. Ce fut une chouette occasion de découvrir comment manier une machine à coudre, de découvrir plusieurs techniques, mais surtout de prendre conscience que c’est un vrai talent !

A cette occasion j’ai pu récupérer des chutes de tissus* (merci Mondial Tissus !) pour mon petit projet.

En effet, dans une démarche zéro déchet, j’essaie petit à petit d’adopter de nouvelles habitudes de vie. Dans ce cadre, j’avais envie de me fabriquer des sacs à vrac pour faire mes courses au marché ou à l’épicerie bio sans devoir ajouter des sacs en plastiques ou des sacs en papier que je jette quasi instantanément en rentrant chez moi.

Comment fabriquer des sacs à vrac ?

Il s’agit d’un tutoriel pour celles et ceux qui n’ont pas de machine à coudre et qui veulent coudre à la main.

Matériel :

  • des chutes de tissus : il peut s’agit de chutes de tissus au mètre, mais aussi de vieux vêtements (tee-shirt, foulard). Il faut privilégier un tissu robuste mais léger pour ne pas ajouter trop de grammes sur la balance
  • du ruban : pensez au zéro déchet, on récupère sur des emballages cadeaux, on utilise dans son stock des couleurs peu utilisées…
  • des ciseaux, du fil, une aiguille

Comment faire :

1.

Dans votre tissu, découper des carrés ou des rectangles. Attention il en faut de toutes les tailles pour s’adapter aussi bien aux noix de cajou qu’aux courgettes.

Plier le en 2 pour reproduire la forme d’une pochette (le pli constitue le fond et vous avez pour le moment 3 bords ouverts).

Couper un morceau de ruban de taille suffisante (2 fois la largeur de votre tissu + de quoi faire un nœud).

2.

Dans l’intérieur de votre tissu faites un ourlet pour placer le ruban. Pour moi, le plus simple est de placer le ruban et bloquer le tissu avec des épingles à ôter au fur et à mesure de la couture.

3.

Une fois la première moitié d’ourlet cousue, vous pouvez bloquer le ruban en le nouant à l’aide d’une épingle à nourrice, puis procédez à la deuxième moitié.

4.

Toujours dans l’intérieur du tissu, assemblez les 2 parties latérales (s’arrêter à la limite de l’ourlet du ruban). Vos coutures seront invisibles et donc ça n’aura pas d’importance si votre point n’est pas parfait. C’est assez long à coudre à la main, mais ça se fait facilement devant un film ;-)

Retourner votre tissu. Faire un nœud au ruban. C’est fini !

Add a comment

TARTE AUX POMMES ET AUX POIRES

La tarte aux pommes, un grand classique de ma grand-mère que j’ai eu envie de revisiter, mixer avec quelques poires. L’association est parfaite !

Ingrédients :

1 pâte brisée ou feuilletée pur beurre

3 poires

3 pommes

Sucre

Beurre

Comment faire ?

Préparer une compote. Éplucher et couper en dés 1 pomme 1/2 et 2 poires (à adapter selon la taille de vos fruits). Les faire revenir dans une casserole avec un fond d’eau pendant 10-15 minutes et saupoudrer d’une cuillère à soupe de sucre. Vous pouvez aussi ajouter un peu de jus de citron.

Pendant ce temps, éplucher et couper le reste des fruits (1,5 pomme et 1 poire) en fines lamelles.

Une fois les fruits cuits en compote, les écraser à la fourchette.

Dans un moule à tarte, dérouler votre pâte. Piquer le fond avec une fourchette.

Étaler la compote.

Recouvrir avec les tranches de pommes et poires. Le plus dur sera de réussir à faire un joli cercle et de penser à alterner les fruits ;-) Saupoudrer de sucre et disposer quelques morceaux de beurre.

Cuire votre tarte dans un four à 200°C pendant 35 minutes.

A déguster tiède, froid et s’il en reste réchauffé le lendemain !

Add a comment

I LOVE VANS

Moi, j’ai toujours dit « jamais de baskets, leur place est dans une salle de sport ».

Puis un jour, plus exactement l’hiver dernier, je faisais le tour des innombrables boutiques de mode de mon quartier de Paris à la recherche de cadeaux (ou d’inspirations) à inscrire sur ma liste de Noël.

J’ai du entrer dans tous les magasins, même ceux où je n’avais pas l’habitude d’aller, ceux qui à priori n’étaient pas fait pour moi. J’imagine qu’on est jamais à l’abri de découvertes et de bonnes affaires.

C’est ainsi que je me suis retrouvée chez Vans, la célèbre marque de sneakers.

J’ai immédiatement repéré ce modèle. Les SK8-Hi MTE. Une chaussure montante, couleur camel, tout terrain, toutes saisons, qui tient chaud et imperméable. Et en plus elles étaient confortables ! Moi qui n’avait jamais ressenti la fameuse sensation « les baskets c’est comme des chaussons »…

Elles m’avaient touché en plein cœur. Toutefois je suis rarement impulsive, alors je suis gentiment ressorti bredouille de la boutique.

Mais elles m’ont obsédé les jours suivants ! Je me suis beaucoup interrogé, moi qui n’aimait pas les baskets, j’avais vraiment envie de me les acheter, et en même temps je ne savais pas si j’allais les porter.

A force de cogiter, de multiples observations sous tous les angles d’internet, de réessayage en boutique, de photos portées… j’ai fini par ne même pas les inscrire sur ma wish-list mais par directement me les offrir !

Et aujourd’hui je peux dire que c’est absolument sans regret et qu’il doit s’agir de la paire de chaussures que j’ai le plus porté cette année !

Jean Monoprix, Tee-shirt* Hot Wheels, Baskets Vans, Collier* Onecklace

Pour tout vous dire, à l’heure actuelle je réfléchi à m’en offrir une nouvelle paire :) N’hésitez pas d’ailleurs à me donner votre avis en commentaire !

Add a comment

Princesse Pia © 2009-2018 - Tous droits réservés - All rights reserved.