Cadeau !

De la galère d’être alitée

Il arrive parfois que durant la grossesse les femmes soient contraintes au repos forcé. J’en ai fais l’expérience. Alors, je croise les doigts, pour le moment je n’ai été alité que quelques jours mais cette maigre expérience me fait déjà grandement compatir avec toutes celles qui sont alitées durant des semaines voire des mois.

Au début naïvement on se dit que c’est super, on sera tranquille à la maison sans avoir à aller au bureau.

La première journée on dort. Ben oui parce que vous n’êtes quand même pas en arrêt pour rien. J’ai donc du dormir 20/24h. Incroyable.

Le deuxième jour on se dit que quand même on va pas passer notre temps à dormir. Les activités dépendront de votre état, à savoir si seule la position allongée est autorisée ou si vous pouvez surélever légèrement la partie haute du corps. Dans le premier cas, vous excellerez en programmes télévisuels. Dans le second, vous aurez tout loisir de lire, manger convenablement et même vous vernir les ongles.

Mais très vite, quoiqu’il arrive, vous aurez mal partout ! Vous aurez beau alterner les positions plates, côté gauche, côté droit, vous n’aurez qu’une envie vous lever ! Évidement c’est interdit alors vous vous contenterez de vous asseoir quelques instants.

Immédiatement vous vous remémorez votre idée naïve de départ et vous arrivez à la conclusion que finalement aller au bureau c’est mieux.

Vous avez donc mal partout, mais ça n’est pas terminé.

Vous ne faites aucune activité = aucune dépense d’énergie = impossible de dormir une nuit complète. Vous aurez compris le cycle infernal qui s’en suit avec la sieste de l’après-midi. Vous reconnaîtrez tous les bruits extérieurs, les habitudes des habitants de l’immeuble, pesterez contre le facteur qui ne se donne pas la peine de sonner pour votre colis et vous laisse un avis de passage…

Zéro activité = la faim ne vient pas. Et pourtant je suis du genre à avoir tout le temps faim. Vous vous empiffrez de pâtes d’amande pour vous réconforter (ndlr : merci RoleK).

Alité = vous ne sortez pas de chez vous = vous passez la journée sous la couette = vous êtes habillée avec tout ce que vous réservez habituellement au fond du placard. Et je ne vous parle même pas du faciès. La dignité en prend un coup (ndlr : big up RoleK).

Une fois que vous aurez fait le tour des 150 chaînes du câble et lu tous les magazines de la semaine, vous vous attaquerez à l’iPad, aux blogs et aux eshops. Et là c’est le drame. Mille idées vous viennent en tête, vous prenez des notes et trucs à faire pour plus tard, vous remplissez des paniers virtuels, que vous finirez probablement par valider (vous aurez l’impression d’avoir accompli quelque chose dans votre journée).

Vous commencez à vous plaindre, à envier ceux qui vont dehors (surtout qu’il neige et que tout le monde s’amuse), à vous dire que vous avez raté des grosses soirées et que plus personne ne pense à vous (ndlr : et en fait pas du tout, merci Nanou).

Vous vous projetez quelques semaines en amont et vous vous rappelez que tout cela c’est pour le bien de votre bébé. Finalement la seule chose qui vous calme et vous motive.

On prend son mal en patience et on s’occupe comme on peut…. comme écrire cet article en pleine nuit sur son iPhone ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts:

Les dépenses d’une future maman (3ème trimestre)
Les must have de bébé
MON FUTUR REVEILLON DE NOEL

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Posted in Grossesse, Maternité.

14 comments

14 Replies

  1. Oh mince !
    J’espère que ça ne va pas durer hein. Remarque, je vais essayer de te consoler un peu : vu le temps qu’il a fait dernièrement, sortir était totalement imbécile… Rester au lit, c’était un programme pas si mal ;)

    Princesse Pia Reply:

    @ Nana : non c’était temporaire, et c’est clair que ça fait quand même du bien de se reposer ;-)

  2. je compatis….
    J’ai été arrêtée à 6 mois pour col raccourci. Ma chance a été de m’arrêter suffisamment tôt avant que la situation ne soit catastrophique et du coup la prescription du médecin a été le repos (mais pas l’alitement). Ma meilleure amie en revanche a voulu faire sa warrior et la sentence est tombée à 7 mois…allitement.
    Je te conseille beaucoup de repos et peut être ta situation pourra s’arranger ;)
    dis toi que c’est toujours mieux en hiver qu’en été !
    bonne grossesse
    stef

    Princesse Pia Reply:

    @ mme.d : j’espère que je saurai être comme toi suffisamment vigilante pour ne pas non plus vivre le calvaire

  3. wouaaa tu me donnes un petit aperçu du calavaire que ce doit être! heureusement que tu en as eu pour quelques jours, ça a l’air d’être un vrai supplice chinois! Mois qui voyais ça comme un doux repos avec vernis et tv à gogo, tu m’as bien calmée, surtout avec le coup d’avoir mal partout et de reconnaitre le moindre bruit! LOL

    Princesse Pia Reply:

    @ LaSourisTeigneuse : ouais grosse déception ;-)

  4. Bah ma pauvre espérons que tu ne restes pas allitée. Je ne connais pas cet état mais je te fais de grosses bises

    Princesse Pia Reply:

    @ dame skarlette : non heureusement cela n’a duré que quelques jours

  5. Coucou,
    J’ai été alitée 3 mois pour mon premier ! Et c’est vcrai que je dormais super mal la nuit du coup, alors que la journée, je faisais la sieste lol
    Internet m’a grandement permis de tenir le coup et c’est à cette période que je me suis mise à fond sur mon blog.
    Bises

    Princesse Pia Reply:

    @ Bérangère : ça ne m’étonne pas, on peut passer des heures sur l’ordi dans ces cas là !

  6. Oui mais quel bonheur d’être une maman

    New post – Kisses

    Princesse Pia Reply:

    @ mademoiselle mode : encore un peu de patience ;-)

  7. oh j’espère que le calavaire est fini!!! des gros bisosu ma belle! et a bientot

    Princesse Pia Reply:

    @ paristempslibre : oui, j’ai désormais repris le chemin du bureau pour encore quelques semaines ! bises


Laisser un commentaire


Princesse Pia © 2009-2016 - Tous droits réservés - All rights reserved.